Bienvenue sur le site du réseau POLA
Bienvenue sur le site du réseau POLA
Bienvenue sur le site du Réseau National POLA dédié à la prise en charge des Tumeurs Oligodendrogliales de Haut-Grade
Bienvenue sur le site du Réseau National POLA           dédié à la prise en charge des Tumeurs Oligodendrogliales de Haut-Grade

 

Le groupe anatomopathologiste POLA est animé par le Pr Dominique Figarella-Branger ainsi que par le Docteur Karima Mokhtari, le Pr Emmanuelle Uro-Coste (Toulouse) et le Dr Anne Jouvet (Lyon) Mokhtari. Ce groupe est ouvert à l’ensemble des anatomopathologistes du réseau POLA. Des projets de recherche sont développés au sein du groupe. A ce jour, trois projets ont vu le jour.

 La mise en place d’une fiche anatomopathologique standardisée 

Conclure un diagnostic d’oligodendrogliome de haut grade est parfois difficile à faire. Il est parfois anatomopathologiste dépend. Ainsi deux diagnostics différents peuvent être faits pour une même tumeur. Afin de palier à cette difficulté, une fiche anatomopathologique standardisée a été mise en place par le groupe. Cette fiche est depuis utilisée par la communauté anatomopathologique pour tous diagnostics de tumeur oligodendrogliale de haut grade.

 

L’harmonisation de la pratique des techniques d’immunohistochimie dans le cadre du diagnostic d’une tumeur oligodendrogliale de haut grade

L’immunohistochimie est le mot désignant une technique de localisation de protéines dans les cellules d’une coupe de tissu (tumeur) en utilisant des anticorps dirigés contre ces protéines. L'immunohistochimie est largement utilisée pour le diagnostic et/ou le suivi de cancers par détection des cellules anormales. Ces techniques permettent de déterminer le type et le grade d’une tumeur cérébrale.

 Les techniques d’immunohistochimiques (IHC) réalisées pour le diagnostic des tumeurs cérébrales sont les suivantes :

 

 

La détection de la protéine P53 :

 

Des études moléculaires ont mise en évidence des mutations du gène suppresseur de tumeur tp53. Ces mutations entrainent la formation d’une protéine anormale qui s’accumule dans le noyau d’une cellule cancéreuse. Cette accumulation est alors détectable en immunohistochimie.

 

La détermination de L'index de prolifération (Ki67) : cet indice reflète l’activité mitotique c'est-à-dire l’importance de la division cellulaire.

La détection de l’EGFR :

L’amplification de l’oncogéne EGFR est parfois présente dans les tumeurs oligodendrogliales de haut grade et a pour conséquence l’activation d’une cascade (transduction du signal) aboutissant à la prolifération cellulaire. Sa surexpression est détectable en IHC.

 



La détection du marqueur glial Olig2 : Olig2 est un, facteur de transcription, retrouvé dans tous les gliomes quelque soit leur type et leur grade. Cependant la répartition et l'intensité du marquage diffère d'un sous-type à l'autre.

 

A titre d'exemple, dans un oligodendrogliome anaplasique de grade III la quasi-totalité des noyaux sont marqués.

 

 

 



L’immunohistochimie IDH1R123H : Les mutations du gène retrouvées dans les tumeurs entraînent un dysfonctionnement cellulaire et contribuent au développement tumoral. Ces mutations IDH (IDH1 ou IDH2) se trouvent principalement dans les gliomes de grade II et III. Cette mutation entraine l’accumulation de la protéine IDH1 visible en immunohistochimie.

 

 

 

 

 

L’immunohistochimie Internexine Alpha (INA) : Des études ont montrées que les tumeurs présentant une co-délétion 1p19q avaient une accumulation d’INA dans les noyaux des cellules tumorales.

 





 Avant la création du réseau POLA, pour des raisons de coût principalement, l’ensemble de ces techniques immuno- histochimiques n’étaient pas utilisées en routine par l’ensemble de la communauté anatomopathologique. Grâce à POLA l’ensemble des centres ont adoptés ce panel d’IHC.

 

 

Le développement de lames virtuelles, véritable aide au diagnostic

 

Ce projet est porté par le Pr Emmanuelle Uro-Coste. Il s’agit de lames de microscope scannées et numérisées. Ces lames virtuelles sont visualisables sur un ordinateur et peuvent être interprétées sans microscope. Dans cadre du projet « POLA lames virtuelles », une étude en 2 phases a été menée.

 

La phase 1 de l'étude consistait à regarder une seule lame colorée avec une coloration de routine disponible en lame virtuelle sur un disque dur envoyé à chaque participant. La phase 2 a été organisée à la demande des participants pour qu’ils soient dans une situation qui ressemble plus à la réalité de leur exercice : cela consistait à regarder les mêmes cas avec des renseignements cliniques, l’imagerie radiologique et des lames d’immunohistochimie. Ce projet permet d’harmoniser les pratiques sur notre territoire.

 

 

 

 

Centre de référence Clinique de la Pitié Salpêtrière

Pr Jean-Yves Delattre

Dr Caroline Dehais

Melle Catherine Carpentier

 

Adresse :

47 boulevard de l’hôpital

75561 Paris Cedex 13.

 

 

Adresse mail :

catherine.carpentier@upmc.fr

 

Centre de référence Anatomopathologique de la Timone

Pr Dominique Figarella-Branger

Mme Sylvie Duclos

 

Adresse :

264, rue Saint Pierre

13385 Marseille Cedex 5

Agenda POLA

 

Prochaines RCP Nationale

8 aout 2017

19 septembre 2017

17 octobre 2017

21 novembre 2017

19 décembre 2017

 

Réunion annuelle réseau POLA

14 décembre 2017